Chez Vendis, nous nous concentrons sur les activités que nous connaissons, qui nous plaisent et pour lesquelles nous pouvons apporter de la valeur à travers notre expérience. Il s’agit de l’investissement en vue de développer des PME en Europe, dans le secteur des marques consommateur et de la distribution sélective ayant un potentiel de croissance créatrice de valeur actionnariale.

Spécialisation dans le secteur des marques – La pierre angulaire de notre stratégie d’investissement est la spécialisation sectorielle. Grâce à cette spécialisation, nous sommes en mesure:

  • de développer une connaissance approfondie des différents secteurs de la consommation et de détecter les principaux leviers de création de valeur ainsi que les grandes tendances dans ce domaine;
  • de suivre une courbe d’apprentissage plus rapide pour comprendre, évaluer et saisir les opportunités qui se présentent en matière d’investissement ou de développement;
  • d’envisager la croissance et la transformation comme les premiers leviers de création de valeur, plutôt que l’ingénierie financière;
  • d’aborder en premier lieu avec les entrepreneurs les aspects business de leur affaire, et dans leur langage plutôt que de parler de finance pure;
  • d’entretenir un réseau de contacts de premier plan et d’autres ressources utiles pour aider nos partenaires à se développer plus rapidement tout en limitant les risques;
  • d’utiliser les informations pertinentes, les connaissances et l’expérience de toutes les sociétés de notre portefeuille et de les partager.

En tant que spécialistes, c’est avant tout le secteur de marques consommateurs qui nous enthousiasme. À nos yeux, la marque constitue l’un des meilleurs avantages compétitifs, tout comme la taille relative (effet d’échelle), les technologies propriétaires et les effets de réseaux. Si ce secteur est à la fois vaste et actif, il dispose aussi de nombreuses niches de croissance et de modèles de gestion innovants, ce qui permet de tirer parti des grandes tendances fondamentales de ce secteur.

Une attention exclusive portée aux petites et moyennes entreprises (PME) – Typiquement, les entreprises dans lesquelles nous investissons génèrent un chiffre d’affaires compris entre 10 et 120 millions d’euros et affichent un cash-flow opérationnel (EBITDA) se situant entre 2 et 15 millions d’euros. Pour nous, ces PME sont attrayantes en fonction de leur potentiel de création de valeur. Dès lors, les entreprises dans lesquelles nous investissons sont, soit des acteurs dans des segments en croissance rapide, soit des innovateurs sur des marchés plus matures, ou encore des entreprises de premier plan bien établies sur des marchés de niche plus restreints. Nous ne visons pas juste la croissance de ces entreprises mais aussi l’évolution de leurs équipes managériales, pour franchir les seuils organisationnels permettant les phases suivantes de leur développement. C’est grâce à notre spécialisation que nous sommes en mesure de mettre en place cette stratégie d’investissement exclusive dans les PME. En alliant notre expérience du secteur et notre réseau, nous sommes en mesure d’occuper une position unique afin d’identifier les opportunités et d’y répondre.

Création de valeur: croissance ou transformation – Nous encourageons la perspective à long terme et souhaitons que nos partenaires investissent dans des projets alliant croissance et rentabilité. C’est pourquoi nous adaptons la structure financière des entreprises en portefeuille, en donnant la priorité à une solide rentabilité des capitaux investis plutôt qu’à un effet de levier purement financier. Dans ce contexte, une croissance internationale peut également être envisagée. En effet, parmi nos partenaires, nombreux sont ceux qui ont une forte orientation internationale. Ils distribuent leurs produits en Europe ou même dans le monde entier. Nous encourageons cette ouverture à l’international et entretenons activement les relations et réseaux internationaux que nous avons établis. Nous sommes également capables d’envisager de dégager de la valeur par l’évolution de la structure actionnariale ou celle des modes opératoires (business systems), pour autant que les facteurs économiques sous-jacents soient attractifs. Nous recherchons activement des situations complexes que d’autres investisseurs auraient évitées mais dans lesquelles nous voyons un réel potentiel de création de valeur.